L’eau, un bien commun pour l’humanité : comment le préserver ?

La vie n’existerait pas sur terre sans eau. L’accès à l’eau potable est un droit fondamental et inaliénable de l’homme, il doit être respecté.

L’accès à l’eau est devenu un enjeu de pouvoir pour certains états ou institutions politiques et pour des grosses entreprises qui se l’approprient et en font un moyen de pression sur les populations (conflit israélo-palestinien par exemple)

L’activité économique (agriculture, industries chimiques et pharmaceutiques, industries agroalimentaires, industries nucléaires…) peut être consommatrice d’eau en excès et polluante pour les rivières, les océans, les nappes phréatiques…

Le changement climatique aggrave cette situation avec des risques de montée des eaux, d’asséchement, de baisse du niveau des nappes phréatiques…

 

Votre nouvelle mettra en scène une situation autour de l’un de ces problèmes d’accès à l’eau et de préservation de sa qualité. Vous aurez le souci de réfléchir aux moyens que les hommes ont d’agir sur cette dégradation afin que tous aient accès à l’eau potable.

 

Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Le droit fondamental à l’eau potable et à l’assainissement découle du droit à un niveau de vie suffisant et il est inextricablement lié au droit au meilleur état de santé physique et mentale susceptible d’être atteint, ainsi qu’au droit à la vie et à la dignité »

Déclaration Universelle des Droits Humains – Article 1.

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.