Le numérique, créateur d’inégalités

 

Le numérique, créateur d’inégalités

 Le numérique et ses usages sont entrés dans nos vies et y tiennent une place croissante. En particulier, la généralisation récente de la dématérialisation des démarches  a entrainé la quasi-disparition des documents-papier, mais aussi celle des interlocuteurs humains sur place, et la substitution des accueils téléphoniques par des plateformes à l’accès fréquemment  aléatoire. Le recours au numérique constitue désormais un point de passage obligé, pour tout ou presque, pour tout le monde, et partout.

Or, nous ne sommes pas égaux devant cette évolution, pour des raisons techniques, de maitrise des usages, économiques, culturelles, de complexité des démarches et d’absence d’accompagnement, entre autres…

La Défenseure des droits, l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) chiffrent à plusieurs millions – de 10 à 15 ou 17 selon les critères retenus – le nombre de personnes mises désormais dans l’impossibilité de remplir leurs devoirs ou dans l’obligation de renoncer à faire valoir leurs droits.

Une déchirure du corps social s’opère sous nos yeux. Des inégalités nouvelles naissent, des inégalités préexistantes s’aggravent. Les personnes les plus impactées sont celles qui étaient déjà les plus fragiles, les territoires les plus éprouvés sont ceux que la dévitalisation affectait déjà. 

 

Écrire une nouvelle 

La proposition est de rédiger une nouvelle, sur le mode qu’il vous plaira, documentaire, humoristique ou autre. A partir de situations concrètes, réelles ou imaginaires, elle racontera les aventures de quelqu’un qui réside dans une « zone blanche « dépourvue d’accès au réseau, ou qui ne possède ni ordinateur ni tablette, ou qui ne sait que peu – voire pas du tout – s’en servir, et se trouve confronté à une démarche à réaliser, une demande à faire, une consultation de télémédecine à demander ou toute autre situation que votre imagination vous dictera.