Ventes d’armes – concours

Vente d’armes, peut-on concilier pragmatisme et droits humains ?

Il ne s’agit pas d’aborder le problème des armes de chasse ou des armes individuelles destinées au banditisme, aux tueries (écoles, universités) et aux actes d’exaltés (attentats terroristes).

Nous nous intéressons aux questions soulevées par la vente d’armes de guerre, ce qu’on a coutume d’appeler « l’industrie de l’armement » :

  • armes collectives et conventionnelles (aviation, marine, matériels terrestres..)
  • matériels de technologie plus récente comme les drones, les satellites, les systèmes d’écoute et d’espionnage, de fichage, de reconnaissance vidéo et enfin l’univers du maintien de l’ordre et de la répression.

Vous pouvez aussi aborder la portée du commerce des armes sur les plans politique, stratégique, diplomatique, industriel et financier.