Défendre les droits humains, est-ce devenu un crime ?

Table ronde prévue le samedi 9 février 2019 à 16h avec…

 

Article premier de la Déclaration sur les Défenseurs de Droits Humains de 1998

« Chacun a le droit, individuellement ou en association avec d’autres, de promouvoir la protection et la réalisation des droits de l’homme et des libertés fondamentales aux niveaux national et international. »

 

Les Défenseurs des Droits humains sont des citoyens comme les autres qui, seuls ou en groupe agissent pour promouvoir les droits fondamentaux sans prôner la haine, la discrimination ou la violence. Ils défendent le droit à la terre, à l’eau, à l’éducation, à la santé, à la liberté d’expression, au choix de son orientation sexuelle… exemple : Mandela ; Snoden, Malala…

 

En 1998, l’ONU a écrit une Déclaration sur les Défenseurs des Droits humains en demandant aux Etats de soutenir leurs activités. Malgré ce texte, ils sont agressés, menacés, marginalisés, surveillés (surveillance en ligne et hors ligne).

Pourquoi sont-ils menacés ?

Comment peut-on les protéger ?